Conférences, grands écarts, un petit tour des adductions

- 12 mins

Le printemps est là et l’été arrivera à grands pas. J’aime les transitions, je savoure les jours qui s’allongent, je traverse les paysages avec la loi des deux pieds. Mais le temps des flanneries n’est pas encore venu, et je dois avouer une pointe d’anxiété qui grandi ces derniers temps.

En cause, je me suis engagé à participer et intervenir dans plusieurs conférences, parfois d’univers culturel diamétralement opposés, dans les semaines à venir. Ce qui donne une liste chronologique telle que : sudweb, web2day, Pas Sage En Seine, Fab14 et Forum des usages coopératifs, IndieCamp Kerbors.

Avant que le « uhhhhhhhh » du sentiment d’arnaque ou de la « boule à merde puante » ne vous prenne en comprenant les grands écarts de cette liste ou du début de cet article, je vous voudrais vous préciser deux ou trois sentiments.

Tout d’abord, je n’écris pas ces lignes pour me vanter de cette liste. Je peux vous assurer que mon intention profonde et première est que nous nous rencontriions. Et je peux attester par ce petit travail sur les circonstances de rencontres de un coin de wiki que j’ai n’est pas envie du vous jouer du pipeau. De plus, la liste des personnes que je souhaite renconter dans tous ces coins de France est assez longue. j’espère également pouvoir leur apporter le l’eau à leur cannaux.

Ensuite, je n’ai pas été forcé de proposer des thématiques dans ces conférence, et je n’ai pas non plus forcé le trait ou le contenu des propositions. J’y ai mis mon cœur et mes pieds.

J’ai également conscience de quelques incohérences qui pourraient sembler émerger des certaines contradictions éthiques ou culturelles entre tel ou tel évènement. Je tenterai d’expliquer dans la suite de ce texte sans non plus quémander des excuses.

Enfin je suis heureux de pouvoir me rendre dans ces moments, je suis impatient de transformer ces grands écarts en humble apport, j’ai hâte d’en prendre plein la tête et le cœur pour en écrire un retour d’expérience à Kerbors en août lors de l’IndieCamp. D’ailleurs si vous lisez ces lignes, vous êtes cordialement invité⋅é⋅s à nous rejoindre. OU alors d’en discuter ici ou ailleurs.

Adduction \a.dyk.sjɔ̃\ féminin (Technique) Action d’amener. L’adduction des eaux d’une source.

Pourquoi je fais ce tour ?

Parcourir les communautés, non pas comme une allégorie d'une caverne cloître culturelle mais comme celle d'un homme enchaîné et immobilisé sur une colline tournant le dos au soleil, ne voyant que les ombres des personnes tout autour et celles projetées d'objets au loin derrière elles. Cela m'expose et me confronte aux conditions d'accession des individus que nous sommes à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance.

Alt Text
La réserve d'eau du Mont St Michel de Braspart. Xavier Coadic CC BY 4.0

Pour autant, je ne me sens vraimment des plus légitimes pour faire cela. J’ai des craintes, des peurs de mal faire, et plus que tout j’ai l’horreur d’afficher une prommesse et de ne pas être à la hauteur de l’espoir aisni engagé chez autrui. Si les voyages sont bons pour l’ouverture d’esprit, si les rencontres sont de belles opportunités, les incertitudes liées au fait de ne pas se contenter d’un cloisonnement mono(sous)culturel.

Je ne compte non plus faire croire ici que je fais de la publicité pour ces évènements. Leur communication dédiée est bien plus efficace que je ne pourrais jamais l’être.

Je désire simplement, à travers ces lignes, donner des élèments contextuels ainsi que quelques arguments pour vous donner envie de se rencontrer.

Je vais tenter de vous détailler cela par odre chronologique des conférences.

Sudweb fin Mai

Cette édition se tiendra les vendredi 25 et samedi 26 mai 2018 à Anduze, Gard (30) (informations). Je remercie déjà très chaleureusement Érick et Julia avec qui je prépare une intervention de 25 minutes que l’on espère aux surprenante et apprenante.

Apprendre à apprendre, recevoir et transmettre, en étant un petit fantôme dans diverses communautés de pratiques collaboratives libres et open source, voilà le thème qui sera abordé dans un moment par la pratique puis par des retours d’expériences.

Corps perdu, corps (re)trouvé, ce seront des fragments d’une conversation que nous établirons avec les peronnes présentes (une anti-conférence du coup ?). Les voisins invisibles, le fantômes cosmopolites dans un village dont les contours et les réciprocités pourraient être dessinné⋅e⋅s par les circonstances et les rêgles d’une communauté de pratique. Puis comment dans cette configuration particulière comment et surtout pourquoi il presque possible d’apprendre et de pratiquer (ou fabriquer ou faire pousser) presque n’importe quoi.

« J’aime à apprendre, vois-tu. Cela étant, la campagne et les arbres ne consentent pas à rien m’apprendre, mais bien les hommes de la ville » Socrate cité par Platon (Phèdre)

Je me suis fixé comme objectif de finir un cycle de tâche sur DAISEE, Internets of Energy ~ Energy as a Commons, notament des petits de truc Ethereum sur raspi3 et LoRaWAN, avant d’arriver à Anduze (et ça arrive très bientôt). Puis de publier codes et documentation au plus tard une semaine après SudWeb.

Web2day Mi Juin

À Nantes, 11, 12, 13 Juin, j’y ferais une intervention sur le sujet « Biononymous, Bioprivacy », le vendredi à 14h40 et autant vous dire que je ferais pas dans la délicatesse. Oui g00gle est sponsors de cet évènement, oui ça m’a torturé l’esprit lorsque j’ai réfléchi à écrire une proposition de conférence. Mais je préfère être un poil à gratter dans un la feutrine du corporate que de ne faire que râler à distance. Si je dois me salir les mains en remuant de la boue alors je veux bien faire à Nantes ce qu’à Rennes, où je réside en ce moment, il ne m’est, encore aujourd’hui, pas possible de faire.

Et puis, à Nantes aussi il y a pas mal de personnes que j’aimerais voir ainsi que des personnes qui viendront de loin pour cette occasion.

« Seuls les esprits superficiels abordent une idée avec délicatesse» Cioran

Je passerrai peut être pour illuminé ou un incompétent pour certaines personnes présentes, mais ceci ne m’inquiète pas plus que de finir deux nouveaux textes sur le sujet de la confèrences avant d’arriver à Nantes. Et surtout, bien au delà de ce tracas, c’est avec Plateforme C et Ping que je souhaite discuter voir trvailler sur la bioremdiation et l’analyse des sols DIY.

Quant aux prophètes et prophétesses que je pourraient croiser sur le web2day, j’aurais plaisir à relire des lignes au bord de Loire

« Dans tout homme sommeille un prophète, et quand il s’éveille il y a un peu plus de mal dans le monde… La folie de prêcher est si ancrée en nous qu’elle émerge de profondeurs inconnues à l’instinct de conservation. Chacun attend son moment pour proposer quelque chose: n’importe quoi. Il a une voix; cela suffit. Nous payons cher de n’être ni sourds ni muets.» Emil Cioran

Pas Sage En Seine #PSES2018 fin Juin

Là je pourrais écrire une déclaration d’amour à ce festival. Mais restons ici simple et sincère : G00gle dévore mon village des internets et mainteant voudrait dévorer mon village Rennais.

Alt Text
Commoner de Bretagne

Il passait pour l’idiot du village, car il se mettait parfois à marmonner des mots inintelligibles, ce qui semblait une preuve supplémentaire de sa bêtise. Le roi g00gle dévorait son village et dans sa ferme wiki l’idiot jardinait ses légumes de liberté. Un jour un agriculteur et un lapin pas sage en seine passèrent devant lui alors qu’il était dans son champ avec sa charrue. Xav était immobile, les yeux fixés vers le ciel. Il pensa silencieusement qu’il pourrait leur confier les expériences vécues d’un idiot dans un village g00gle ou même le débat citoyen oblige à G+.

J’espère pouvoir faire exploser le compteur des pages du wiki no-g00gle avant d’arriver à Choisy-le-Roi. Faire malheureusement exploser le compteur de ces pages car il y a urgence et privation de libertés fondamentales dans ces histoires.

Comme nul n’est prophète en son pays (oui parfois je m’autotrolle aussi de prophète - normal car je fais trop de conférence ;-)), je suis bien obligé d’aller depuis Rennes jusqu’à Choisy pour dire tout haut ce qu’ici peu de personnes en responsabilités ne veulent entendre.

« La route est longue mais la voie est libre »

Et puis après tout les grands écarts cela sert aussi à faire des rencontres, que j’espère très nombreuses ici, que fout fouettent comme un embrun à Crozon pour vous ré-éveiller mais avec en plus la candeur d’un lapin.

Forum des Usages Coopératifs début Juillet

À Brest, du 3 au 6 juillet. Bien si auparavant je vous ai paru un peu trop sage, j’avoue qu’ici j’ai décidé de mettre les pieds, oui ceux de la loi de deux pieds, dans le plat des actrices et acteurs insitutionnel⋅le⋅s. J’ai d’ailleurs consigné cela ici : « Tiers-Lieux Libres et open source et la collaboration pour répondre aux enjeux critiques ».

adduction \a.dyk.sjɔ̃\ féminin (Anatomie) Action des muscles adducteurs. Rapprochement d’un membre

C’est peut-être là à Brest que les grands écarts seront les plus difficiles. Qu’importe, il y a 2 ans j’y rencontrai Pouhiou de framasoft et Les personnes des médiathèque du Morbihan, rien que pour cela l’action musculaire en vaut la chandelle.

Ce que j’espère c’est d’avoir le temps de finir le gitbook sur le « Bretagne Lab tour » de 2015. Avec un peu de temps et/ou des soutiens sur liberapay ou en Ğ1 cela devrait se faire facilement. Quant aux documentations sur les enjeux critiques et les Tiers-Lieux, les étapes précédentes de ce tout devraient beaucoup aider à compléter les ressources existantes.

Peut-être qu’ici aussi je pourrais apporter de l’eau aux canaux des personnes qui ouvrent des écluses dans le silos institutionnels, associatifs, d’entreprises, de collectivités publiques. Au pire, la plage est juste en dessous du site du Forum pour y tremper les deux pieds dans l’Atlantique.

Fab14 Mi Juillet

À Auray (56), 13, 14, 15 Juillet au FabLab la Farique du Loch, nous travaillerons sur l’écologie, le prototypage rapide et les interfaces océans-villes-espaces après un hackathon Rennais en Juin. J’y trouverais certainement l’occasion de revenir à un protocole Casper comme celui évoqué lors SudWeb et surtout faire des petits bouts de trucs et les assmebler ensemble avec de nouvelles personnes.

Auray, le port de St Goustan, des ami⋅e⋅s, parfois venu⋅e⋅s de très loin, c’est une de mes madeleine de Proust. D’autant que le premier IndieCamp fut conlu à Auray. C’est aussi avec les ami⋅e⋅s alréen⋅ne⋅s que nous avions initié les premières rencontres des FabLabs de l’Ouest 2016 puis 2017.

Jean-Christophe BENOIST — Port de St Goustan - CC BY 4.0

J’ai un tas de prototypes à terminer, comme par exemple un système imitant les posidonies et leur mouvement pour produire de l’énergie en milieu marin et (re)fournir un zone de fixation de la biodiversité, avant cette échéance. Mais c’est le chemin pour arriver jusque là qui est beau, plus que la destination finale. C’est dans cette longue route et chemin libre que naissent les belles histoires, que de l’information érpouvé par l’expérience que nait la connaissance. C’est les méandres de cette progression que la connaissance ce partage, dans les circonvolutions huamines et dans leur collision que les étincelles d’espoir se font. Quelque part dans ce big bang, il y certainement la naissance de nouveaux paradigmes.

Mais dans ce cas de Fab14 il y a aussi des risques d’implosion ou d’explosion d’un ou plusieurs écosystèmes, alarme que j’avais sonné lors de la seconde rencontre des Fablab de l’Ouest. Et si un Lab ose encore écrire “Ouvert à tous” mais avec un ticket d’entrée à 400 euros, je serait le premier à sortir les clous et le marteau.

Bref, les FabLabs francophones sont face à l’épreuve de l’articficialité dans cette année 2018.

Et à la fin, IndieCamp et bilan ? en Août

Pour ce qui de l’IndieCamp Kerbors, je vous renouvelle l’invitation. J’irais là sur la cote de granit rose poser ma carcasse et baigner mes pieds dans les courants océaniques et de la Manche. Là où tout n’est que luxe, calme et pomme de pin. Je ne sais pas aujourd’hui ce que je tirerait des démabulations et ces grands écarts.

Certainement un petit passage sur les différences de traitement des intevenant⋅e⋅s dans ces différents rendez-vous. Par exemple, aujourd’hui seul sudweb nourrit, loge et rembourse les frais de déplacement. Il y aura peut-être le fait d’intevenir dans un grand « Business Event » avec comme sponsors un ou des choses contre lesquelles tu luttes. Certainement aussi, le plaisir de mettre, enfin !!!, les pieds à #PSES et cerise sur le lapin en étant intervenant. Pour le reste, c’est l’inconnu aujourd”hui mais c’est bien cela qui fait le charme de petit tour.

Mon seul objectif est d’avoir fini ce second livre numérique « LabOSe : 4 mois et demi de tour dans les communs » d’ici le début du camp le 1er août.

Puis lorsque j’irais regravir les Mont de Braspart, je trouverai peut-être des raisons de recommencer les grands écarts et les adductions dans de nouveaux formats. J’y reprendrai la documentation libre sur les Nomadismes, trop longtemps laissée en jachère.

Xavier Coadic

Xavier Coadic

Human Collider

rss twitter github mail linkedin stackoverflow